Le wing chun est réputé pour son efficacité et sa"simplicité" notamment grâce à ses principes et concepts stratégiques évolués. L'anatomie et la biomécanique du corps humain sont exploitées avec un intérêt quasi "scientifique" afin d'utiliser et optimiser les capacités du corps humain pour le geste martial .

 

Ce style se veut accessible à tous. Nul besoin de gros muscles et de souplesse extraordinaire. Les principes et concepts du wing chun demandent de ne pas lutter avec force contre la force mais d'économiser son énergie en esquivant, en déviant la force pour contre attaquer avec puissance seulement au moment nécessaire. Les postures, attitudes et déplacements de combats sont judicieusement étudiés afin de minimiser la dépense d’énergie et accroître la puissance des coups au moment de l'impact . 

Toutes les parties du corps humain sont utilisées pour les frappes : poings, pieds, coudes, genoux, tête, épaules ... 

 

C'est un art martial et non d'un sport de combat avec des règles,  toutes les cibles sont envisagées, même les plus sensibles en cas de nécessité absolue : yeux , gorge , parties génitales...

Le wing chun est donc particulièrement bien adapté à la self-défense de notre époque .

 

Au delà de l'aspect purement  martial, La pratique permet de s'épanouir dans l'effort et le travail fourni ensemble

 

L'école de kung fu est un lieu de partage où respect, bienveillance et tolérance sont de rigueur.

 

Un peu d'histoire

 

Les origines du wing chun kung fu datent de 300 ans environ .

 

Plusieurs  légendes et histoires ont étaient diffusées à son sujet .Certains recoupements d'informations nous permettent de confirmer l'existence d'une nonne boudhiste Ng mui fuyant le temple shaolin du fujian alors détruit .Elle se serait réfugiée dans un monastère situé dans les montagnes du sichuan. En ces lieux , elle eut l'occasion d'assister au combat d'un serpent et d'une grue. elle s'inspira de ces observations pour modifier ses propres techniques et en tira les principes essentiels du style .

 

Après avoir quitté le sichuan pour la province de guangxi, elle enseigna son style au moine Mui shun qui le combina avec sa propre pratique du kung fu. Plus tard ,Miu shun eut comme éléve Yim yee un moine issu de temple shaolin du fujian. Il faisait partie d'une secte rebelle et fuyait avec sa fille . Yim yee enseigna à sa fille yim sum leung plus connue sous le nom de Yim wing chun .

 

Un autre rebelle du temple shaolin du fujian Leung bok lao ayant pu observer Yim wing chun durant son entrainement en tomba amoureux .Ils se marièrent quelques temps après. A la mort de  Yim yee ils partirent dans la province de guangdong ; A la mort de son épouse Yim wing chun , leung bok lao decida en hommage de donner le nom de sa femme  au style. Ainsi naquit le Wing chun kung fu .

 

Leung bok lao eut des amis qui faisaient partie d'une compagnie de théâtre : "les jonques rouges"

ils pratiquaient aussi le kung fu d'un moine  du temple shaolin du fujian, Chi shim . Leung bok lao partagea avec eux sa pratique . Il admirait particulièrement leur 61 techniques au bâton long. parmi eux nous pouvons citer : Law man gung ,wong wah bo, leung yee tai et dai fa min kam .

 

Wong wah bao eut comme élève Fok bo chuen qui completa plus tard ses connaissances avec Law man gung et Dai fa min kam et enseigna lui même plus tard  à Fung siu ching à guangzhou.Fok bo chuen était réputé pour sa pratique des doubles épées courtes .Il travailla comme policier impérial à Foshan. Il fit la connaissance d'un homme riche Yuen chong ming qui lui demanda  d'enseigner sont art à ses deux fils : yuen chai wan et Yuen kay shan . Fung siu ching qui était un policier impérial et le garde du corps du gouverneur enseigna à la fin de sa vie à Yuen kay shan . Yuen kay shan eut donc accès à l'enseignement du mannequin de bois , du bâton long , des doubles épées courtes aux techniques de lancer de fléchettes et à l'usage de la puissance de la "paume de fer". Il eut beaucoup d’élèves mais wong jing fit partie des principaux .

 

Wong jing étudia avant le wing chun le style de la grue blanche. ses connaissance du wing chun lui vinrent principalement de yuen kay shan qui était son ami , mais il eut accès à d'autres courant du style wing chun avec lle" leung jan wing chun" avec maître Lai ying et le "chan wah shun wing chun" avec maître Jiu chao . Il eut comme élève Wong wu fong fondateur du Mai gei wong wing chun.

 

Le Mai Gei Wong Wing Chun Kuen, est un style originaire de Guangzhou(canton) en chine continentale région où est né le wing chun .  le mai gei wong wing chun fut fondé par Sifu Wong wu Fong (1929-1998) surnommé « Mai Gei Wong » dont le fils, Wong Nim Yi ( 1963-...)  depuis le décès de son père, est l’actuel représentant.

 

le style du mai gei wong wing chun  est basé sur l’enseignement de Wong Jing et plus tard de Sum Nung (lignée Yuen Kay San), Wong Fu Fong a su l’adapter et le faire évoluer en mettant en pratique, tout simplement…

 

Il avait déjà une excellente formation dans les arts martiaux et sports de combat (Shaolin du Nord, Baguazhang, Xing Yi, Tai Chi, mais aussi haltérophilie, lutte et champion de boxe Anglaise !)

toutes ces expériences que se soit en la personne de wong wu fong ou wong nim yi font que ce style  issu d'une grande tradition du wing chun est non figé . Son incroyable habileté  et notamment sa vitesse et sa puissance en ont fait un maitre respecté dans  la communauté des arts martiaux de la région de guangzhou et foshan . Son fils maître Wong nim yi est de nos jours tout aussi remarquable et respecté . Sûrement un des plus grand experts actuel du wing chun .

 

le style du mai gei wong wing chun est très développé dans la région de guangzhou , l'école de maître wong nim yi a elle seule compte plus de 400 pratiquants adultes et enfants . 

 SIGUNG WONG NIM YI