Un peu d'histoire

 

Les origines du wing chun kung fu datent de 300 ans environ .

 

Plusieurs  légendes et histoires ont étaient diffusées à son sujet .Certains recoupements d'informations nous permettent de confirmer l'existence d'une nonne boudhiste Ng mui fuyant le temple shaolin du fujian alors détruit .Elle se serait réfugiée dans un monastère situé dans les montagnes du sichuan. En ces lieux , elle eut l'occasion d'assister au combat d'un serpent et d'une grue. elle s'inspira de ces observations pour modifier ses propres techniques et en tira les principes essentiels du style .

 

Après avoir quitté le sichuan pour la province de guangxi, elle enseigna son style au moine Mui shun qui le combina avec sa propre pratique du kung fu. Plus tard ,Miu shun eut comme éléve Yim yee un moine issu de temple shaolin du fujian. Il faisait partie d'une secte rebelle et fuyait avec sa fille . Yim yee enseigna à sa fille yim sum leung plus connue sous le nom de Yim wing chun .

 

Un autre rebelle du temple shaolin du fujian Leung bok lao ayant pu observer Yim wing chun durant son entrainement en tomba amoureux .Ils se marièrent quelques temps après. A la mort de  Yim yee ils partirent dans la province de guangdong ; A la mort de son épouse Yim wing chun , leung bok lao decida en hommage de donner le nom de sa femme  au style. Ainsi naquit le Wing chun kung fu .

 

Leung bok lao eut des amis qui faisaient partie d'une compagnie de théâtre : "les jonques rouges"

ils pratiquaient aussi le kung fu d'un moine  du temple shaolin du fujian, Chi shim . Leung bok lao partagea avec eux sa pratique . Il admirait particulièrement leur 61 techniques au bâton long. parmi eux nous pouvons citer : Law man gung ,wong wah bo, leung yee tai et dai fa min kam .

 

Wong wah bao eut comme élève Fok bo chuen qui completa plus tard ses connaissances avec Law man gung et Dai fa min kam et enseigna lui même plus tard  à Fung siu ching à guangzhou.Fok bo chuen était réputé pour sa pratique des doubles épées courtes .Il travailla comme policier impérial à Foshan. Il fit la connaissance d'un homme riche Yuen chong ming qui lui demanda  d'enseigner sont art à ses deux fils : yuen chai wan et Yuen kay shan . Fung siu ching qui était un policier impérial et le garde du corps du gouverneur enseigna à la fin de sa vie à Yuen kay shan . Yuen kay shan eut donc accès à l'enseignement du mannequin de bois , du bâton long , des doubles épées courtes aux techniques de lancer de fléchettes et à l'usage de la puissance de la "paume de fer". Il eut beaucoup d’élèves mais wong jing fit partie des principaux .

 

Wong jing étudia avant le wing chun le style de la grue blanche. ses connaissance du wing chun lui vinrent principalement de yuen kay shan qui était son ami , mais il eut accès à d'autres courant du style wing chun avec lle" leung jan wing chun" avec maître Lai ying et le "chan wah shun wing chun" avec maître Jiu chao . Il eut comme élève Wong wu fong fondateur du Mai gei wong wing chun.

 

 

 

Le Mai Gei Wong Wing Chun Kuen, est un style originaire de Guangzhou(canton) en chine continentale région où est né le wing chun .  le mai gei wong wing chun fut fondé par Sifu Wong wu Fong (1929-1998) surnommé « Mai Gei Wong » dont le fils, Wong Nim Yi ( 1963-...)  depuis le décès de son père, est l’actuel représentant.

 

le style du mai gei wong wing chun  est basé sur l’enseignement de Wong Jing et plus tard de Sum Nung (lignée Yuen Kay San), Wong Fu Fong a su l’adapter et le faire évoluer en mettant en pratique, tout simplement…

 

Il avait déjà une excellente formation dans les arts martiaux et sports de combat (Shaolin du Nord, Baguazhang, Xing Yi, Tai Chi, mais aussi haltérophilie, lutte et champion de boxe Anglaise !)

toutes ces expériences que se soit en la personne de wong wu fong ou wong nim yi font que ce style  issu d'une grande tradition du wing chun est non figé . Son incroyable habileté  et notamment sa vitesse et sa puissance en ont fait un maitre respecté dans  la communauté des arts martiaux de la région de guangzhou et foshan . Son fils maître Wong nim yi est de nos jours tout aussi remarquable et respecté . Sûrement un des plus grand experts actuel du wing chun .

 

le style du mai gei wong wing chun est très développé dans la région de guangzhou , l'école de maître wong nim yi a elle seule compte plus de 400 pratiquants adultes et enfants . 

 SIGUNG WONG NIM YI


PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT  

                                                                                                          

 

                                                                      PREPRARATION :  GEI BUN GONG 

 

SAO FA

exercices pour les membres supérieurs ( bras  )

 

JARN FA

séries d'exercices pour coups de coude

 

GERK FA

exercices pour coups de pied , techniques de jambe .

 

BO FA

exercices de déplacements et postures

 

YAU GONG

séries de mouvements et exercices destinés à renforcer  étirer, les tendons, les articulations et les muscles. 

 

TANG HUEN SAO

série de 15 exercices avec un anneau pour développer la force et la puissance des bras .

 

 

                                                                     LES FORMES-ENCHAINEMENTS CODIFIES   

 

SUP YEE LO

première forme enseignée , base de self-défense, composée de 12 enchaînements techniques. Ces techniques sont issues des autres formes et principalement de la forme au mannequin de bois .

 

1/ Ji ng pin seng li wan choy                    7/ Tau Tan

2/ Jin choy                                             8/ Pok yik jeung

3/ Dok lung choy                                    9/ Chum wu

4/ Ngoy lim                                          10/ Sheung Lai

5/ Loy lim                                            11/ Bun tan bong

6/ Sam ben cheung                              12/ Fu mei gerk

 

 

 SIU NIM TAO

forme enseignant les concepts de base, les gestes techniques, l'importance de la posture et la stabilité , de l'intention et du relâchement . c'est surement la forme la plus importante du style . Elle peut être pratiquée avec différents objectifs:

  

1/  rythme normal :recherche de précision  dans le geste , étirements et renforcement tendineux

2/  rythme plus rapide : mobilisation des hanches , explosivité et intention, idées martiales  

3/  rythme lent : exercice de chi kung , fluidité et décontraction, attention sur la respiration .

 

CHUM KIU

forme incluant l'utilisation des rotations du corps  pour générer la puissance , des coups de pied, des déplacements et travail sur le principe de la" longue puissance"  

 

BIU JEE

forme  incluant des frappes de coudes de pique des doigts  ... développant  principalement  la "courte puissance"

 

MOOK YAN JONG

forme au mannequin de bois . Elle est enseignée  aussi sans mannequin , "dans l'air" .

 

LUK DIM BUN KWAN

forme au bâton long

 

YEE JEE KIM YEUNG DIT MING DAO

forme aux doubles épées courtes

 

 

                                                                           LES EXERCICES AVEC PARTENAIRES

  

Ils ont pour but de parfaire l'utilisation des techniques , créer et assimiler des automatismes qui ne sont pas forcement naturels pour le novice. Ils mettent en œuvre les blocages , les frappes et percussions avec les mains, les pieds,  les coups de coude , les  coups de genou ....

Ils sont pratiqués en statique ou en déplacements . Le pratiquant améliore ainsi : coordination- vitesse puissance - gestion de l'espace -  réactivité ... 

 

 

                                                                               LE CHI SAO 

 

c'est un exercice majeur du wing chun kung fu qui a pour vocation de développer les facultés d'anticipation, de ressenti, de capacité d’enchaînement et d'adaptation . Il est pratiqué avec un partenaire

 avec 1 bras : dan chi sao  ou 2 bras: seung chi sao, en statique ou dynamique suivant le niveau .

 

Il ne doit pas être envisagé comme un combat et se doit d'être réalisé avec peu de force et un maximum de fluidité .

Les partenaires ont leur bras en contact et doivent adapter leurs gestes de défense et/ou de contre-attaque en fonction de la technique appliqué par le partenaire . on essaye de sentir l'énergie de l'attaque de "lire" la direction de la force à partir de ces points de contact .

Le chi sao peut être pratiqué sous formes codifiés pour les débutants mais le but étant de favoriser le sens de l'adaptation , la réaction  et l'anticipation , la pratique en enchaînement libre : Gwo sao  est préférable.

 

 

                                                                                               LES APPLICATIONS

 

Il faut mettre en pratique d'une manière réaliste et efficace adaptée au combat " moderne"

les applications de défense personnelle  sont envisagées avec pragmatisme et efficacité , pas de place pour le superflu . Simplicité et détermination sont de rigueur . l'agresseur doit être mis hors d'état de nuire le plus rapidement et "simplement" possible .

Si cela est possible il sera préférable de "ramener à la raison" son adversaire en limitant la violence avec des techniques de contrôles , de clés d'articulations et mise en déséquilibre. L'éventail technique du  wing chun kung fu permet de trouver a coup sûr une réponse a donner à l'attaque, mais pour cela pas de miracle, connaître le geste technique ne suffit pas il faut pouvoir l'appliquer au bon moment avec vitesse , puissance , détermination et précision . Pour cela , travail sur le long terme et persévérance sont indispensables .

 

                                                                          EXERCICES DE CHI KUNG

 

Renforcer et harmoniser l'énergie interne "le chi" utile à la pratique martiale et au maintien de la santé.

favoriser la sérénité, le calme intérieur  , le bien être en général .

Pratiquer le kung fu c'est aussi  se faire du bien à soi , s'épanouir dans la pratique.  Peut être n'aurez Vous pas l'occasion d'utiliser votre pratique pour vous protéger ! Mais elle vous apportera dans tout les cas le bien être utile à chaque jour.

 

 

                                                                        LEXIQUE DE TERMES USUELS

 

 

Yao : droit

Jo : gauche

Daï : bas

Tchun : moyen

Go : haut

 

Yat : un              

Yi : deux            

Sarm : trois          

Say : quatre        

Ng : cinq             

lok:   six

chat : sept

Bart : huit

Gao : neuf

sap : dix


Yi chi kim 
yeung ma: posture neutre de base 

 

Bai jong : posture de garde , d'attente,  avec une jambe devant .

Seung ma : déplacement vers l'avant

Sam gok bo : déplacement à 45°

Man sao : main avant

 

Wu sao : main arriere 

 

Da : frappe de la main en général

Jin choy : coup de poing direct du wing chun

Li wan choy : coups de poing enchainés

Pao choy :coup de poing remontant

Kwa choy : coup de poing en revers

Jeung : coup de paume

Jarn : coup de coude

Sut : genou

Biu sao : pique des doigts

Sat gim sao : coup avec le tranchant de la main 

Lop sao : saisie avec la main

 

Jik gerk : coup de pied direct

Wang gerk : coup de pied latéral

Huen gerk : coup de pied circulaire

Pai kua : coup de pied de l'exterieur vers l'interieur

Kau kua : coup de pied de l'interieur vers l'exterieur

Han gerk : coup de pied latéral retourné avec rotation a 180 °

 

Chi sao : exercice des mains collantes

Dan chi sao : exercices de chi sao à 1 bras

Luk sao : chi sao basique , échange de force

Seung chi sao :exercices chi sao à 2 bras

Gwo sao : chi sao libre

 

Sifu : l'enseignant

sigung : le sifu de l'enseignant , Le maitre  héritier du style

Sibak : l'instructeur

Sihing : le plus ancien des pratiquants "le frére d'armes aîné "

Sijie : la plus ancienne des pratiquantes

Sidai : le dernier arrivé à l'école

Simui : la derniére arrivée

Todai : les autres pratiquants de l'école  "les frères d'armes "

 

 

Kwoon : salle d'entrainement